Vers une motion de censure contre le Premier ministre en RDC ?

Premier ministre RDCLe Premier ministre Ilunga (à gauche), le Président Félix Antoine Tshisekedi (à droite) - Image : Communication Présidence de la République RDC

En RDC (République Démocratique du Congo), des députés à l’Assemblée Nationale ont déposé vendredi une motion de censure contre le Premier ministre – une démarche qui pourrait conduire à l’effondrement du gouvernement.

La motion aurait été signée par plus de 300 des 500 membres de l’Assemblée nationale. Elle donne 48 heures au Premier ministre de la RDC, Sylvestre Ilunga, pour démissionner ou faire face à une motion de censure.

Le mois dernier, le Président Tshisekedi a décidé de mettre fin à la coalition formée avec le parti de son prédécesseur, FCC, dont le Premier ministre Ilunga est membre.

Les alliés du Président au Parlement ont formé ce qu’ils appellent « Union sacrée ». S’ils parviennent à convaincre d’autres parlementaire à rejoindre ladite « Union » et à obtenir ainsi une majorité parlementaire, le président pourra former un nouveau gouvernement à sa guise.

En RDC, les principaux ministères ont leurs têtes des alliés de l’ancien Président Joseph Kabila. L’actuel Président Félix Antoine Tshisekedi s’est plein ces derniers temps de ce que son agenda serait bloqué par les alliés de son Prédécesseur.

À lire aussi :

À propos de l'auteur

muntunews
La rédaction

Sois le premier à laisser un commentaire sur "Vers une motion de censure contre le Premier ministre en RDC ?"

Laisser un commentaire

Ton adresse e-mail ne sera pas publiée.


*