Pour l’ancien Chef du FBI, Biden devrait «envisager» de gracier Trump

ancien Chef du FBI BidenJames B. Comey, directeur du FBI, prononce un discours sur les droits civils et l’application de la loi à l’église baptiste historique de la 16th Street à Birmingham, en Alabama, le 25 mai 2016. Le discours de Comey faisait partie d’une conférence de deux jours coparrainée par le FBI et le Birmingham Civil Rights Institute. Le thème de la conférence «Race and Law Enforcement: It’s More Than Just Black and White» développe les leçons et les discussions précédentes des conférences des années passées. Image : FBI, Wikimedia Commons, public domain

L’ancien Chef du FBI, James Comey, a déclaré lors d’un entretien avec BBC, qu’il pense que Joe Biden devrait envisager d’accorder à Donald Trump la grâce présidentielle.

«Je pense évidemment qu’il a sa place en prison, mais je ne pense pas qu’il soit dans l’intérêt de toute la nation de poursuivre cela», a-t-il déclaré. Jusqu’à son licenciement le 9 mai 2017 par Donald Trump, James Comey fut Directeur du Bureau Fédéral d’enquêtes judiciares à partir du 4 septembre 2013.  

À la question de savoir : «Pensez-vous que Joe Biden devrait gracier Trump comme Ford l’a fait pour Nixon ?», question posée par la journaliste Emily Maitlis de BBC, l’ancien Chef du FBI a répondu « Je ne sais pas. Il devrait y réfléchir.

« Maintenant, je ne sais pas si Donald Trump, ce n’est pas un génie, mais il pourrait se dire que s’il accepte une grâce présidentielle, c’est un aveu de culpabilité, a déclaré la Cour suprême des États-Unis, donc je ne sais pas s’il accepterait une grâce présidentielle. Mais dans le cadre du relèvement du pays […], je pense qu’il [Joe Biden] devrait au moins l’envisager. »

À lire aussi :

À propos de l'auteur

muntunews
La rédaction

Sois le premier à laisser un commentaire sur "Pour l’ancien Chef du FBI, Biden devrait «envisager» de gracier Trump"

Laisser un commentaire

Ton adresse e-mail ne sera pas publiée.


*